image

 

Edouard Manet, le plus insolent des impressionnistes est actuellement exposé au Palais des Doges à Venise jusqu’au 18 août 2013 sous le titre « Manet. Retour à Venise“. Il est intéressant de voir ce nouveau regard porté sur son œuvre, que l’on disait sous influence espagnole plus qu’italienne. La scandaleuse Olympia, affiche de l’expo et faisant partie du jeu des 7 familles Sylvie de Soye Autour de l’impressionnisme, comment ne pas en parler !

 

Manet s’intéressait à la vibration de la lumière

 

En fait il a fait plusieurs voyages à Venise ou Florence et en fréquentant le Louvre à Paris, a pris beaucoup de temps à contempler les maîtres italiens. Guy Cogeval, président du Musée d’Orsay a prêté pratiquement toutes les œuvres du Musée, sauf Le déjeuner sur l’herbe. Des institutions françaises et internationales ainsi que des collectionneurs privés ont fait des prêts exceptionnels. Six mois et de nombreuses tractations diplomatiques franco-italiennes auront été nécessaires à la réunion des œuvres.

 

Les influences italiennes de Manet

 

Olympia est elle-même, comme l’écrit Sylvie de Soye, «inspirée de La Venus d’Urbino, tableau du maître italien Le Titien. Une désacralisation désarmante pour l’époque où Manet se moque de la peinture historique, ou mythologique ». Elle trône ici et pour la première fois face au Titien sur les murs aubergine du Palais des Doges. L’exposition veut créer un dialogue, une résonnance entre les œuvres italiennes et les Manet. L’art français de l’époque est définitivement sous influence italienne, contrairement aux idées reçues.

 

Edouard Manet aurait sûrement apprécié l’hommage, lui qui a été tant critiqué, injurié, pour n’être reconnu que vers 1880, alors qu’il était déjà malade, pour ensuite mourir que peu d’années après. Quant au Titien, nous en doutons..

 

Manet. Retour à Venise

Jusqu’au 18 aôut 2013

Palazzo Ducale à Venise

 

A relire : Le Balcon d’Edouard Manet par Sylvie de Soye

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.