image

 

Le bonheur ne dépend que de soi. Ou comme ce matin d’hiver où nous avons découvert au rayon psychologie d’un magasin culturel un livre épatant : De l’art du bonheur de Christophe André. Ce n’est pas son dernier livre publié en ce début d’année : N’oublie pas d’être heureux, mais une publication rééditée en 2011 bien que parue en 2006. La psychologie, l’art, le bonheur, la réflexion, mixez tout cela et vous aurez une œuvre d’art. Découvrons ensemble ce fabuleux voyage heureux.

 

Christophe André est un psychiatre bien connu pour être un « chercheur en bonheur meilleur ». Le propos ici : 25 tableaux comme autant de leçons pour apprendre à vivre heureux. Attention, ouvrage d’une élégance rare.

 

Et si la peinture était le plus court chemin vers le bonheur ?

 

C’est un peu la question que se pose Christophe André. Son projet est de nous initier à l’intime rapport entre nos émotions et la peinture. Le faire à travers un livre est une gageure, quand on sait que l’on ne peut pas « voir » correctement un tableau autrement que dans la réalité. Pourtant, il y parvient. Faire le silence en soi, regarder, respirer, ressentir. La magie du livre est d’associer le bonheur au cycle du jour et de la nuit. Pour lui, « le bonheur est une émotion vivante, qui prend naissance, grandit, s’épanouit, décline, et disparaît ». Le fil rouge du livre suit ces phases : matins, midis, crépuscules, et nuits de bonheur. La leçon la plus forte est sans aucun doute la « nuit » du bonheur, son moment le plus sombre.

 

Christophe André réfléchit beaucoup, écrit bien, et nous aide à penser le bonheur autrement. Le bonheur n’est ni un but, mais un moment, ou si l’on y arrive, un état. Oui nous pouvons être heureux, si l’on y travaille. La peinture nous aide à être heureux, les Jeux Sylvie de Soye en sont  la preuve !

 

Naissance du bonheur, Plénitude du bonheur, Crépuscule du bonheur, Le bonheur disparu, Le retour du bonheur sont les grands chapitres du livre. Les artistes ? Leur choix est très éclectique : Vermeer, Van Gogh, Klimt, Monet, et Fragonard pour les matins du bonheur par exemple. Mais la peinture moderne n’est pas en reste.

 

 

image

 

Christophe André sait faire parler l’art.

 

Chaque œuvre est présentée en bonne et due forme : introduction de C.A., courte présentation du peintre et de l’œuvre, quelques citations appropriées, et pour finir la « Leçon » du peintre. Une grande humilité et une sagesse certaine éclairent ces analyses. Christophe André a le don d’être simple et sincère : «Le sentiment d’une vie heureuse consiste en une succession de petits instants de bonheur, plus qu’en quelques grandes joies exceptionnelles ».

 

Gaston Chaissac (contemporain de Dubuffet) côtoie Gaspar David Friedrich (peintre romantique allemand). Leurs leçons ? Pour le premier : Travailler à son bonheur, à considérer comme une intelligence plus qu’une chance ; pour le second, un couple sur un voilier nous apprend que « L’amour ne se joue pas dans la fusion (…) mais dans l’action et la construction commune. Naviguer ensemble». Celle de Van Gogh avec La nuit étoilée : « Ces éclats de bonheur surgis du malheur sont comme un écho, un indice que le bonheur existe, une raison de vivre encore, pour qui endure le malheur ». L’auteur le suggère : ne devrions-nous pas ne plus craindre les douleurs subtiles du malheur ?

 

Peut -être ne nous sommes-nous jamais posé la bonne question : et si le bonheur avait de multiples visages ? Et si le bonheur était en fait comme la santé, un état, bon, mauvais, changeant, en amélioration ? Ou comme un muscle ? Fatigué, actif, au repos, blessé ? Dans tous les cas, Christophe André a le don de changer notre point de vue, et ça c’est du bonheur !

 

Découvrez le site de Christophe André, et son merveilleux blog : Psycho actif.

 

Crédit : Couverture De l’art du bonheur, par Christophe André, aux éditions L’Iconoclaste, 2006. Couverture de l’édition italienne. Traduit en hollandais, espagnol, italien, chinois, coréen. 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.