image

 

La nouvelle vient de tomber, l’exposition « Vermeer et la musique » de la National Gallery de Londres  qui s’est finie le 8 septembre dernier arrive dans les cinémas Gaumont Pathé en exclusivité jeudi prochain, le 21 novembre 2013 à 20h. Nul besoin de prendre l’Eurostar, installés dans un beau fauteuil rouge, nous allons pouvoir faire la visite commentée de l’exposition.

 

Vermeer et la musique : l’art de l’amour et du loisir (Vermeer and music : the art of love and leisure), tel est le titre original de l’expo, quelle belle entrée en matière.

 

image

 

La dernière fois que j’ai vu les œuvres de Vermeer (1632-1675), c’est au début des années 90 à Anvers. La rétrospective  était magnifique. Que d’émotion. Ah Vermeer, l’un des plus grands peintres du Siècle d’Or néerlandais, l’auteur de La jeune fille à la perle, immortalisée par le cinéma d’ailleurs, avec Scarlett Johansson dans le rôle de la jeune fille, ah Vermeer, héro des campagnes des yaourts La Laitière, nous le connaissons tous. Mais le connaît-on si bien ? N’a-t-on jamais pris le temps de réfléchi à sa relation avec la musique ? Pourtant ses tableaux sont comme autant d’hommages chantant aux instruments de musique. Dans ses « scènes de genre », photographies de la vie domestique se cache une technique remarquable, et une analyse de l’époque très juste.

 

La musique au centre du tableau

 

Cette visite guidée en anglais, sous-titrée en français nous offrira une promenade à travers les toiles du maître, mais aussi permettra des focus sur la vie du peintre, et des zooms sur les tableaux. Présenté par l’historien Tim Marlow, la visite va offrir à nos yeux émerveillés trois toiles réunies ensemble pour la première fois, deux peintures de la National Gallery Une dame debout au virginal, Une dame assise au virginal, et Une femme jouant de la guitare. On pourra admirer aussi une œuvre rarement présentée La leçon de musique, prêtée par sa Majesté la Reine d’Angleterre.

 

Cette exposition n’était pas axée que sur la peinture de Vermeer, mais sur la présentation d’instruments de musique rares, d’autres peintures de ses contemporains, de projections de films dans les cinémas, et de concerts de musique in situ par les musiciens de l’Académie de musique ancienne du XVIIe siècle. D’ailleurs un album CD est en vente : « Vermeer and music, Consort music and songs from the Golden Age »

 

image

 

La visite audio-guidée de l’exposition a aussi bénéficié de cet accompagnement musical.

 

Guitare, lute, virginal (mot anglais pour clavecin), les instruments de musique jouent un rôle essentiel dans cette peinture du nord. Le but de l’exposition est de faire comprendre au public que la représentation des instruments dans les peintures est bien moins importante que leur mise en scène, et donc leur symbolique. Ils peuvent être associés à une allégorie des cinq sens, avec l’ouïe, ou bien être synonymes de mesure, tempérance ou d’harmonie. La question est : comment représenter cette expérience auditive par une image statique ? Rendez-vous au cinéma ce jeudi.

 

Pour réservez, rendez-vous sur Pathé Live.

 

Vous voulez en savoir plus sur les représentations de la musique dans les œuvres du XVIIe siècle, lisez cet excellent article de Bénédicte Bonnet Saint-Georges paru dans La Tribune de l’Art : “Vermeer et la musique”.

 

-Sylvie de Soye aime la musique, découvrez son jeu de famille “La musique en couleurs”

 

©photos National Gallery

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.