image

 

Le Musée Renoir dit « Domaine des Collettes » a rouvert ses portes en juillet dernier à Cagnes-sur Mer, et c’est un événement. Entièrement restauré après 18 mois de travaux, le Musée présente un témoignage intimiste sur les dernières années de la vie du Maître de l’impressionnisme. En cette ambiance automnale, le Blog Sylvie de Soye a jugé bon de vous faire entendre à nouveau le chant des cigales et le bruissement des oliviers.

 

Cagnes-sur-Mer est la « Cité de Renoir »

 

Renoir  était amoureux de ce lieu et y a passé les douze dernières années de sa vie. Rappelons que Pierre-Auguste Renoir, dit Auguste Renoir est né en 1841 à limoges et décédé en 1919 à Cagnes. Pendant ses hivers et nombreux séjours dans le sud, il peint sur les collines de cet endroit paradisiaque. Il décide d’acquérir un terrain dont les oliviers étaient sur le point d’être rasés, y fait construire sa maison et s’y installe en 1908. Il a bien fait. Aujourd’hui le parc planté d’oliviers centenaires, de pins parasols, et d’orangers est une pure merveille et le panorama est à couper le souffle sur la mer, le Cap d’Antibes, et le village médiéval du Haut de Cagnes.

 

image

 

Tout n’est pas idéal en ces dernières années. Renoir souffre de violentes crises d’arthrite. De plus en 1915, il perd sa femme Aline, sa muse, sujet d’au moins quinze tableaux. Il ne peut plus se servir d’un bras, alors afin de réaliser ses rêves de sculpture, il se fait aider de ses assistants, qui réalisent les modèles sous ses directives. Il travaille beaucoup avec Richard Guino qui « mettait en sculpture » les tableaux ou les images mentales du Maître. Pour la première fois 17 sculptures en plâtre déposées par les familles Renoir et Guino seront exposées. Elles servaient au fondeur à en tirer les bronzes.

 

« Sous ce soleil on a envie de voir des Venus de marbre ou de bronze mélangées aux feuillages » Jean Renoir (fils de l’artiste).

 

image

 

Une maison Musée

 

Le but est de présenter le site tel que Renoir l’a connu. Grâce à un circuit de visite entièrement repensé, de nouveaux espaces sont ouverts aux visiteurs : cuisine familiale et salles de rez-de-jardin, et supplément des pièces à vivre de Renoir, comme son atelier, cuisine, salle de bain, et chambres.

 

720 œuvres de Renoir ont été retrouvées dans son atelier à sa disparition. Notons qu’en soixante ans de peinture, il en a produits des milliers. Les Collettes ont eu un forte influence sur sa créativité. Il y peignit Les baigneuses, Renoir se plaisait à varier les disciplines. Savez-vous qu’il était pastelliste, graveur, lithographe, sculpteur, dessinateur, et peintre ?

 

Cette maison Musée présente, outre les 15 peintures de Renoir, une sélection d’œuvres d’autres artistes, propriété de la commune.

 

2013 amorçait déjà la célébration du peintre avec le film « Renoir » de Gilles Bourdos sorti en janvier. Michel Bouquet est saisissant de ressemblance. Y est relatée l’année 1915, la dernière période de vie du peintre, et dont le fils, Jean, blessé à la guerre, reviens en convalescence à Cagnes-sur-Mer. Le Musée maison inspire aussi le cinéma !

 

Notons que les ambitieuses rénovations offrent un accès privilégié aux personnes à mobilité réduite. Tout est pensé pour accueillir le plus large des publics. Renoir a peint jusqu’à son dernier souffle des toiles lumineuses qui respiraient la joie. Prenons-en de la graine.

 

Musée Renoir

Chemin des Collettes

06800 Cagnes-Sur-Mer

 

Ouvert toute l’année. Visites guidées mercredi, samedi et dimanche.

 

La citation est extraite de « Pierre-Auguste Renoir, mon père », par Jean Renoir, paru en 1962 chez Folio, réédité chez Gallimard en 1981.

 

Photos ©Musée Renoir. 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.