image

 

Il était une fois le Ministère de la Culture et de la Communication, un réseau de Musées et d’institutions culturelles, et une circulaire rendant obligatoire l’enseignement de l’histoire des arts. Ils se promenèrent de réunions en réunions et décidèrent de créer un portail Internet, agrémenté d’un moteur de recherche sophistiqué pour rendre accessible des milliers de ressources : histoire des arts.com. Le blog Sylvie de Soye a rencontré l’équipe du site.

 

Les arts, c’est toute une histoire

 

Comme dans un conte, il y a un héros, un contexte, une moralité. Le héros, ou plutôt les héros, ce sont les arts ; le contexte, il s’agit de l’obligation depuis la rentrée 2009 d’enseigner l’histoire des arts, de l’école primaire au lycée, et enfin la moralité : sachez chères têtes blondes et chers enseignants qu’il n’y a pas un art, mais des arts.

 

« Ce qui compte, c’est le contenu, c’est aller en profondeur »

 

L’histoire de l’art a toujours été au singulier. Or, l’enseignement fait par les professeurs se veut transversal  et pluridisciplinaire. Mais comment faire quand on n’a pas reçu de formation et que l’on doit s’approprier des connaissances culturelles en un minimum de temps ? L’outil du portail Histoire des arts répond à ces besoins. 5000 ressources commentées sont mises à disposition des enseignants, mais aussi des amateurs d’arts : dossiers pédagogiques, expositions virtuelles, vidéos, … par plus de 350 institutions culturelles. Comme nous  aurions aimé recevoir cet enseignement et avoir de tels outils pour nous cultiver !

 

Les grands partenaires culturels parisiens du Ministère sont évidemment d’importants fournisseurs de contenus. Ils n’ont pas attendu ce site pour créer leur propre plate-forme multimédia, ou leurs guides pédagogiques. Il s’agit des musées du Louvre, d’Orsay, du Centre Georges Pompidou, du théâtre de l’Odéon, de la Comédie Française, ou de la BNF. Or, ce qui intéressant c’est l’indexation de tous les musées, bibliothèques, lieux culturels sur tout le territoire français. Histoire des arts est bel et bien un site national. « Une des évolutions du projet numérique en cours étant de rendre accessible à tout établissement son auto-indexation par une entrée dédiée et de l’orienter par un choix de mots clefs. » dit Marion Martin, responsable éditoriale. Et d’ajouter : « Le web sémantique a beaucoup progressé depuis 2009. Ce site est une expérimentation de tagging sémantique* remettant en perspective les pratiques d’indexation et l’économie documentaire. Nous sommes désormais entrés dans le web 3.0 ».

 

 

image

 

 

Les arts en question :

 

Architecture // Arts décoratifs //Bande dessinée //Jardins //Musique //Danse //Peinture //Théâtre// Littérature// Cinéma //Photographie  //Sculpture, etc.. (Dessin et Chanson seront bientôt disponibles) 

 

Domaines artistiques, périodes historiques, thèmes, l’agencement du site correspond au programme du Ministère. Mentions spéciales pour les pages « Repères chronologiques » qui nous manquent tant quand on fait des recherches ou une simple réflexion artistique, et pour la « Recherche cartographique » permettant à l’enseignant de trouver rapidement au sein de sa région les lieux à visiter.

 

Notons dans la recherche chronologique l’Art des Jardins, considéré ici comme un art véritable. Nous vous invitons à découvrir  les évolutions de cet art si particulier de l’Antiquité au XXIème siècle. Ou bien la Bande dessinée. Qui connaît aujourd’hui l’histoire de la BD ?

 

Le but du portail comme aiment à le rappeler Marion Martin Laprade et Cécile Riottot, responsables éditoriales du site, « est de donner à l’enseignant toutes les ressources, grâce à des contenus de qualité, mais aussi de lui permettre d’emmener sa classe vers les Musées ou les théâtres ».

 

Faire sa recherche est plus aisé quand on sait précisément ce que l’on veut trouver. De plus l’arrivée sur la page Réponses vous renvoie à d’autres sites, ce qui demande encore une navigation avant de trouver les informations. On vous le dit, ce qui compte c’est d’aller en profondeur !

 

 

 

L’équipe Histoire des arts, département des projets numériques :
Responsables éditoriales : Marion Martin Laprade et Cécile Riottot, que nous remercions pour leurs précisions.
Chef de projet utilisateur : Bertrand Sajus

 

tagging sémantique* : projet de recherche documentaire avancé par le HDA-Lab (le Labo du portail Histoire des arts, département des projets numériques), en partenariat Le Ministère de la Culture et de la Communication et l’IRI, l’Institut de Recherche et d’Innovation.

Les copies d’écrans ont été fournies par le site Histoire des arts.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.