Cette semaine, le CNJ, Centre National du Jeu nous ouvre ses portes pour une promenade ludique. Les Jeux Sylvie de Soye faisant partie de ses collections, il était temps de vous faire découvrir cet endroit, temple de la découverte, du partage et de l’exploration.

 

Situé à Boulogne Billancourt dans le nouveau quartier du Trapèze, cette ancienne Ludothèque a bien évolué. Installé dans de nouveaux locaux depuis 2012, le CNJ est un lieu de culture ludique, contemporain et grand public. On n’y va pas que pour jouer au Scrabble ! Plus qu’une association, c’est un concept, un projet. Il regroupe une Ludothèque, un Conservatoire, un Tremplin et un Observatoire. Explications.

L’espace Ludothèque vous permet de découvrir et de pratiquer les jeux classiques et contemporains, une salle dédiée à la petite enfance permet aux petits de jouer en toute liberté, et la grande salle de jeu contient 1500 références, une vraie caverne d’Ali Baba. Le Conservatoire pour sa partie assure l’entretien et la protection du patrimoine des jeux. En effet, le centre possède une des plus grandes collections de jeux au monde, 12 000 pièces de 1840 à nos jours. Le Tremplin accompagne les créateurs ou auteurs de jeux par le biais de Concours Internationaux  de créateurs de jeux, comme Créa Games, qui aura lieu en mai 2013. C’est une plate-forme de découverte de nouveaux talents et un espace de formation. L’Observatoire du monde du jeu a pour objet l’étude de l’évolution du secteur, la sociologie des joueurs, les chiffres du marché.

 

 « Quand on joue, on partage, on rit, on s’enrichit. Il n’y a pas mieux qu’un temps de jeu pour être Ensemble » Didier Guisérix, graphiste, illustrateur, et Président du CNJ

 

Le CNJ est avant toute chose un lieu entièrement dédié au jeu comme objet culturel. Pourquoi ne prendrait-on pas le temps de voir autrement le jeu ? Le cinéma, la littérature ont leur rayonnement, le jeu a aussi le sien. Yoshiaki Mimura, Chargé de communication insiste très justement sur le fait que le jeu « est porteur de sens, de valeurs, et est créateur de liens. Le CNJ veut traiter le jeu comme un bien culturel, accompagner sa promotion et sa démocratisation. Nous sommes là pour ouvrir les esprits et décloisonner les mentalités ».

 

Tous les jeux sont acteurs au CNJ : le Scrabble, le Bridge, les jeux de Go, d’Echecs, de société, de cartes, de rôles, ou de figurines. Etant adhérent, vous aurez accès aux différentes salles de jeux, pour des parties ludiques notamment le soir, le CNJ étant ouvert jusqu’à 2 heures du matin le vendredi et 22h le samedi soir. Ou bien vous pourrez découvrir les expos temporaires de la Salle d’Exploration. En ce moment et jusqu’en février 2013, « Une histoire d’ambiance – des salons littéraires aux Party Games d’aujourd’hui ». Et à partir de février, un nouveau thème :  la thématique du lien entre jeux vidéo et jeux de société. Des événements sont aussi organisés tout au long de l’année, comme l’exposition de planches réalisées par des illustrateurs connus collaborant avec les éditeurs de jeux, jeux vidéo compris. La mode est aux univers de jeux. Les Lapins crétins en sont un bon exemple, mais il existe une multitude de dessinateurs de talents qui ne demandent qu’à être promus.  Des jeux comme Libertalia, jeux de société ou 7 Wonders, jeu de cartes et de développement, sont magnifiquement illustrés. Animations, courts métrages, ou Soirées Enquêtes font partie du menu du CNJ.

 

Mention spéciale à ces « soirées Enquêtes », entièrement bâties par les animateurs du centre, devenant pour l’occasion de véritables scénaristes, historiens, conteurs, travaillant pendant des heures à leur préparation. En mode Agatha Christie, il y a les Soirées Murder, ou pour les amateurs de SF, les soirées La route des étoiles. Tout le monde s’y rencontre, de 18 à 40 ans pour 6 à 8 heures de jeu.

 

Dans le jeu, on existe dans le moment présent, on « est », on ressent, et sans le savoir, on partage, on transmet, mémorise, apprend, on se respecte, on créé du lien, de la convivialité, de l’esprit d’équipe. Et comme nous aimons bien poser les bonnes questions sur le Blog Sylvie de Soye : Peut-être que le citoyen, le parent, l’homme d’affaires, l’enseignant, le politicien d’aujourd’hui devrait-il penser plus souvent au jeu comme objet de développement de l’esprit, de l’humain ? Nous vous laissons y réfléchir, chers lecteurs.

 

Illustration et photos © CNJ

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.