Sur le blog Sylvie de Soye, on s’intéresse à l’art, l’histoire, la pédagogie, le jeu, mais aussi à la portée thérapeutique de l’art. Aujourd’hui nous vous proposons un focus sur l’Art-thérapie, encore méconnue, et qui ne se résume pas seulement à la peinture. Démonstration.

 

La définition la plus courante donnée par les Art-thérapeutes est : « L’Art-thérapie est une pratique de soin fondée sur l’utilisation thérapeutique du processus de création artistique ».Selon la Fédération des art-thérapeutes « L’art se met au service du soin pour renouer une communication, stimuler les facultés d’expression et dynamiser les processus créatifs de la personne ».

 

 

Les débuts de l’Art-thérapie

 

Au début du XXe siècle commencent des recherches sur l’expression de la pathologie mentale à travers l’art. Les psychiatres nomment ceci l’art psychopathologique.

L’Art-thérapie est aujourd’hui bien codifiée, avec la Fédération française des Art-thérapeutes, une guilde des Art-thérapeutes, ainsi qu’une Ligue professionnelle d’Art-thérapie qui a édité un code de déontologie. Pour ceux qui veulent se former, il existe même un Master à l’université de Paris Descartes.

Avant cette institutionnalisation, des psychanalystes comme Anna Freud, Donald Winnicott, Françoise Dolto, ou Anne Brun développent des théories sur la médiation artistique. Cette dernière travaille sur la médiation picturale auprès des enfants atteints d’autisme ou de psychoses. Le vrai tournant se situe dans les années 40 et 50, où les artistes et les médecins publient, développent ou organisent des expositions des œuvres plastiques créées par les malades mentaux (notons que la première expo a eu lieu à Paris à l’hôpital Sainte Anne). Mais ceci se passe surtout aux États-Unis, car il faudra attendre 1986 pour que la discipline soit reconnue en France.

 

Quand les artistes s’en mêlent

 

Jean Dubuffet remarque ces initiatives et se passionne pour cet art qu’il nomme l’art brut. André Breton, chef de file des surréalistes s’intéresse aussi de près à cette expression hors norme. Il vont à eux deux en faire la promotion par la création de La compagnie de l’art brut en 1948.

 

 

L’Art-thérapie, ce n’est pas que de la peinture !

 

Les médiation artistiques utilisées sont très variées :peinture-dessin, sculpture-modelage, danse-expression corporelle, musique-voix, cinéma-image animée, théâtre-mime-clown-conte, littérature-écriture. L’Art-thérapeute a bien entendu une connaissance et une pratique artistique personnelle.

L’Art-thérapie est indiquée aux personnes qui ont des difficultés à s’exprimer et communiquer verbalement avec les autres, organiser et structurer leur pensée, relier leur parole, leurs mots à leur ressenti, leurs émotions, leur corps.

D’autres applications sont aussi développéesdans d’autres champs que la thérapie : sociaux, pédagogiques, judiciaires, associatifs, et dans le monde du travail. Par exemple il est aujourd’hui démontré que l’utilisation de la médiation artistique crée du lien social. Des éducateurs ou travailleurs sociaux la propose dans le cadre de la réinsertion sociale ou professionnelle.

 

 

 

Voici donc un métier fort intéressant, qui gagne à être promu, avec des applications très variées. Ou comment, en étant créatif, pénétrer notre inconscient et nous conduire à une transformation positive de nous-mêmes. C’est peut-être une alternative à une psychanalyse ou à une thérapie classique. En tous cas, nous y sommes sensibles, d’autant plus que nos jeux sont utilisés par des thérapeutes, notamment en séance d’orthophonie.

 

A relire : notre interview de Sylvie Brignone, orthophoniste.

Peinture : Anne Guerrant, une artiste française, mi-peintre mi-poète, qui nous livre une œuvre tout en mouvement, en énergie. Qui mieux qu’elle peut illustrer notre article ! Voici une citation particulièrement bien adaptée à l’Art-thérapie : « Le geste dépasse la toile comme la musique emplit l’espace. » Nous vous invitons à découvrir son site Internet, et ses mots.

Site de la Fédération Française des Art-thérapeutes

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.